Présentation

L'empreinte corporelle

Eliane Corrin

Résumé de la présentation

« L’art défie sans cesse le processus qui réduit l’individu à l’anonymat. » [1]
L’empreinte, est ce lieu du corps qui porte des traces de peurs primitives non intégrées, de tragédies personnelles qui n’ont pas eu de mots, devenues dévastatrice sur le corps. L’empreinte appelle à être reconnue pour que l’individu émerge de l’anonymat.
La peau ressent sous sa face visible l’expérience du corps. Car elle est attelée par sa face invisible à notre intériorité vécue. Au travers du contact ressenti, la peau est un lien de double appartenance, interface sensible et perméable entre nos mondes extérieur et intérieur. Compréhensible et insaisissable, en mouvement perpétuel. La peau unit et sépare nos réalités opposées sans alphabet commun.
L’empreinte est un savoir redouté, qui appelle à être reconnue…à être traversé.
Certains symptômes ont leur ancrage dans les premiers gestes du corps, proches de nos premières relations d’attachement ( Bowlby), et précèdent notre capacité langagière.
L’empreinte, interface de contact, est un lien singulier du vécu d’un individu avec ses expériences muettes emmurées de son corps, incommunicables, d’un contenu disparu.
C’est un ressenti de l’entrave dans le corps, qui en la circonscrivant signe ses limites, et sa finitude.
Reconnaître l’empreinte comme une part de soi corporelle localisable, c’est moins subir, ne plus en être victime, et apprivoiser sans interpréter.
L’hypnose, par sa plongée sous la peau ose faire face à l’inconnu redouté, le traverser, pour se relier à son autre face : la force du sentiment d’existence au-delà de la blessure, qui toujours nous sort de l’anonymat.

[1] L’héritage nu. Aharon Appelfeld. Ed de l’Olivier

Présentation de l'intervenante

Eliane Corrin est dermatologue et hypnothérapeute. Elle enseigne à l’IFH et à l’université Paris 6 dans le cadre du DU Hypnose, et intervient dans plusieurs associations de malades ainsi qu’au sein des sociétés de Médecine et Psychanalyse et de Psycho-dermatologie… Depuis de nombreuses années elle travaille avec l’hypnose sur la peau comme interface et interprète du langage du corps et des empreintes corporelles.

Objectifs pédagogiques

Bibliographie

  • D.W.Winnicott. Jeu et réalité. NRF. Gallimard. La crainte d’effondrement. NRF. Gallimard.
  • Bessel van der Kolk. Le corps n’oublie rien. Albin Michel.
  • Jonh Bowlby. Amour et rupture. Les destins des liens affectifs. Albin Michel.2014.
  • François Roustang. La fin de la plainte. Odile Jacob.

Quand ?