Présentation

L'art d'oser la vie en soins palliatifs : l'état hypnotique, transport de l'essence vitale

Blandine Philippe

Résumé de la présentation

Dans un voyage théâtral au milieu des silences et des mots, je vous invite à découvrir comment l’hypnose crée l’art et les manières de vibrer la vie sur la scène des derniers instants
Nous voici en soins palliatifs, aux portes de la fin du début, aux portes du début de la fin, je ne sais pas, je ne sais plus. De toute façon, chut ! La mort on n’en parle pas, la vie à ce moment là on ne la voit pas… Dans ce silence tonitruant, prenons alors une grande respiration… et, comme si on ne pouvait plus faire semblant, autorisons-nous l’art d’oser, oser la vie, oser l’hypnothérapie au décours d’un regard, au décours d’un soupir…
Dans ce contexte de fin de vie, le temps se rétracte, le présent se dilate, le passé est présent mais il n’existe déjà plus, et le futur est absent car il est déjà trop présent. La modification du temps n’est-elle pas une caractéristique d’un état modifié de conscience ? Je me demande alors à quel moment la transe a commencé, cette danse à deux, de soi avec l’autre, de l’autre avec soi, de soi à soi-même, de l’autre à lui-même ? Roustang ne nous dirait-il pas que « la transe est une manière d’être au monde » ? Serait-elle alors une naissance ou bien une re-naissance ? Ou encore une co-naissance, enfin une re-co-naissance ? Certains échos de Roustang, Erickson et Socrate nous accompagnerons dans cette réflexion.
Au cœur de la pratique psychothérapeutique en soins palliatifs, dans cette « clinique de l’instant continu », nous découvrons et utilisons l’état hypnotique comme un moyen de transport de cette essence vitale qu’est la pulsion de vie qui s’exprime en condensée au milieu de cette pulsion de mort. Quand l’hypnose, aux portes de la mort, ouvre les portes de la vie à l’intérieur. Par cet art de disparaître pour laisser tout ouvert, elle nous invite à faire l’expérience de l’existence de soi. Je vous propose de prendre quelques instants auprès de Mme M et observer son art de restituer un sens au non sens, de créer la vie par delà la mort.

Présentation de l'intervenante

Blandine PHILIPPE est Psychologue clinicienne et psychothérapeute. Hypnothérapeute formée à l’Institut Français d’Hypnose à Paris, elle est également Formatrice. Exerçant à Orléans, son épanouissement professionnel s’inscrit dans une pratique hospitalière et libérale diversifiée allant de la fin de vie au retour à la vie, de l’intervention d’urgence à l’accompagnement psychothérapeutique.

Objectifs pédagogiques

Bibliographie

  • Roustang, F. (2015). Jamais, contre, d’abord : La présence d’un corps, Odile Jacob
  • Erickson, M. (2017). L’hypnose thérapeutique, Quatre conférences, Esf
  • Roustang, F. (2009). Le Secret de Socrate pour changer la vie, Odile Jacob

Quand ?