Atelier pratique

Etat de transe et mise en scène : l'art du dialogue intérieur en psychothérapie

Marie-Agnès Chauvin

Résumé de l'atelier

Présenter et faire une démonstration avec un participant de la méthode du « Dialogue Intérieur ».
Le « Dialogue Intérieur » est un processus thérapeutique basé sur un travail conscient et inconscient. C’est un dispositif d’accompagnement issu l’imagination active de Carl Gustav Jung. Il a été mis au point dans les années 70, par Hal et Sidra Stone, psychologues jungiens américains. Il s’appuie sur les travaux de Pierre Janet et du concept de dissociabilité de la conscience. II part du constat que des facettes inconscientes peuvent avoir « pris la main » à l’intérieur de notre psyché et être à l’origine de troubles et de souffrances. L’objectif est d’aider le patient à conscientiser ces énergies pour apprendre à s’en servir au lieu de leur être soumis. Le thérapeute aide le patient à : – se dissocier consciemment de parties de sa psyché. – amplifier ces énergies cachées pour éclairer leurs rôles dans les situations vécues. – incarner et réifier ces énergies pour les transformer et intégrer des forces nouvelles.
Une séance de Dialogue Intérieur dure entre une heure et une heure et demi; C’est un dialogue entre le thérapeute et le patient avec déplacements du patient. Le thérapeute propose au patient de parler de ce qui le préoccupe. Ils sont assis face à face, le thérapeute ne se déplace jamais. Le patient va se déplacer et toujours revenir à son siège d’origine car c’est la place symbolique de son « Moi Conscient », son instance lucide et régulatrice. Quand le patient s’exprime avec des propos qui « vibrent » différemment (comme issus d’une autre énergie), le thérapeute l’invite à se déplacer pour accueillir cette partie inconnue de lui. S’instaure alors un dialogue entre le thérapeute et cette instance psychique considérée comme une personne. Le patient vit une légère transe qui lui permet de vivre des ressentis nouveaux et d’incarner une partie de son inconscient. Le thérapeute aide le patient à « amplifier » l’énergie cachée, lui donner toute la place possible. Quand l’énergie accueillie a été au bout de son expression, le thérapeute propose au patient de revenir à son siège d’origine, celui du « Moi Conscient ». C’est seulement de cette place que le sujet peut intégrer cette parole émergée d’une partie de lui plus ou moins enfouie. Plusieurs déplacements sont possibles pour donner « vie » à plusieurs instances. A chaque place que le patient prend dans l’espace, le thérapeute l’aide à amplifier l’énergie qui se présente. L’intérêt de ce dispositif scénique est majeur. La personne vit des postures psychiques et en même temps corporelles. Cela lui permet de ressentir, de comprendre et d’initier une dynamique de mieux-être.

Présentation de l'intervenante

Marie-Agnès Chauvin, diplômée de psychologie de la faculté Paris X, est psychologue jungienne et hypnothérapeute. Elle consacre la première partie de sa carrière à l’entreprise avec des fonctions de DRH (évolution des compétences et suivi des carrières) dans des sociétés de la haute technologie. Puis elle crée le cabinet Solea en 2000, et propose du conseil, et des missions de formation et d’accompagnement d’équipes et de personnes dans des moments forts de leur vie professionnelle. Elle exerce également des missions d’accompagnement thérapeutique en cabinet privé. Sa pratique professionnelle l’a amenée à la certitude que nous avons tous en nous les ressources pour maintenir ou rétablir notre équilibre, il suffit d’apprendre à les mobiliser. Elle a publié plusieurs ouvrages : « Soufflez vos maux », « Dans les forges primaire de l’être », «Devenez androgyne, ça ira mieux! » (Editions Souffle d’Or), et « Continuons à penser du mal des autres » (Editions Eyrolles).

Objectifs pédagogiques

Bibliographie

  • Carl. Gustav Jung (1954) : Les racines de la conscience.
  • Hal et Sidra Stone (2010) : Accueillir tous ses « je ».
  • Pierre Cauvin et Geneviève Cailloux (2007) : Embrassez vos opposés avec le dialogue intérieur.

Quand ?