Atelier pratique

De la dissociation traumatique à l'art d'utiliser les états dissociatifs : psychothérapie d'adultes ayant subis des violences multiples étant enfants

Véronique Cohier-Rahban

Résumé de l'atelier

Cet atelier a pour but de montrer comment utiliser l’approche intégrative dans la clinique des dissociations. Il se veut pratique afin de repartir avec plus de facilités pour utiliser et articuler divers éléments théorico-cliniques. Je ferai donc référence à différentes théories et pratiques permettant l’utilisation de l’élaboration verbale, de l’attachement, des émotions, de la mémoire du corps et de l’interaction immédiate. Nous réfléchirons, au fur et à mesure du déroulement des simulations, aux objectifs et raisons pour lesquels nous utiliserons tel ou tel élément contenu dans l’interaction. Ces simulations d’intervention se feront avec les participants, à partir de situations de ma clinique ou/et apportées par eux.
Cet atelier s’adresse aux personnes ayant des bases minimales sur les prises en charge de patients traumatisés. J’expliquerai brièvement quelques éléments sur la dissociation et ses effets à la fois sur le patient et sur le thérapeute. J’aborderai et montrerai comment utiliser notre outil principal de travail, nous-mêmes, l’interaction immédiate et sa charge émotionnelle pour aboutir à des changements. J’expliquerai ma manière de travailler, toujours spécifique, et variant en fonction de chaque situation, chaque patient et la disponibilité dans laquelle il se trouve quand il vient nous voir. L’art de s’ajuster à l’autre et découvrir son monde est nécessaire pour que chaque rencontre devienne thérapeutique. Réfléchir et agir : la psychothérapie des traumatisations complexes est une suite d’actions réfléchies qui prend sens dans le monde de l’autre pour pouvoir être intégrée et remettre la personne en mouvement.
Les concepts minimaux qui seront abordés et utilisés directement lors des simulations :
– Génogramme, transgénérationnel et premières hypothèses
– Entendre ce qui n’est pas dit, ce qui n’est pas dicible : rendre visible l’invisible
– Dissociation
Nous expérimenterons comment provoquer et saisir le moment qui contient l’émotion inscrite dans la mémoire du corps, celle qui envahit, celle qui empêche de vivre, celle qui est réactivée dans certains contextes relationnels (à soi, à l’autre, au monde) et qui s’exprime (d’une autre manière) dans l’interaction immédiate avec le psy. Enfin, nous verrons comment utiliser l’hypnose à partir des sensations corporelles (ericksonienne et HTSMA) au fil des échanges dans une séance.

Présentation de l'intervenante

Véronique COHIER-RAHBAN est psychologue et psychothérapeute, exerçant depuis 20 ans en libéral dans les Yvelines. Elle est formée en psychanalyse, en systémie, et à l’hypnose Ericksonnienne. Elle est également formée à L’HTSMA (Hypnose, Thérapie Stratégique et Mouvements Alternatifs – ces derniers étant l’utilisation de l’EMDR). Cet ensemble d’approches est utilisé et adapté aux patients dans une recherche d’ajustement permanent. Elle travaille donc avec une approche multi-théorique et intégrative. Au-delà des psychothérapies avec les patients, elle propose des groupes de supervision de psychologues, psychiatres et psychothérapeutes afin de permettre une sensibilisation ou une meilleure intégration de ces pratiques et théories.

Objectifs pédagogiques

Bibliographie

  • VAN DER HART O, NIJENHUIS E.R.S., STEEL K. Le soi hanté. Dissociation structurelle et traitement de la traumatisation chronique, Bruxelles : De Boeck, 2010.
  • LEVINE P.A., Réveiller le Tigre : Guérir le traumatisme, octobre 2019 (nouvelle édition), interéditions.
  • SMITH J., (Sous la direction de), Psychothérapie de la dissociation et du trauma, Coll. Psychothérapies, Dunod, 2016.
  • STERN D.N., le moment présent en psychothérapie, un monde dans un grain de sable, Odile Jacob, 2003.
  • GUEDENEY N. et A., L’attachement. Concepts et applications, Ed. Elsevier Masson, Coll. Les âges de la vie, juin 2002.

Quand ?